collections de chaussures collorées de la Famille Vanaudenhove
| | | | |

Bristol: La Réinvention à 54M€ de la Famille Vanaudenhove dans le Secteur Chaussure et au-delà

Famille Vanaudenhove

photo de Omer Vanaudenhove

Après la Seconde Guerre mondiale, confrontés à un excédent de chaussures invendues, les frères Omer et Luc Vanaudenhove (en photo) ont pris l’initiative de vendre ces produits par correspondance. Cette démarche a conduit à l’ouverture d’un nouveau point de vente et à la création de la marque Shoe Post. Avec le temps, l’entité familiale s’est développée pour devenir Euro Shoe Union, un distributeur majeur comprenant des enseignes comme Shoe Discount, Shoes in the Box, Avance, ainsi que Bristol et Van Woensel aux Pays-Bas.

En dehors de la distribution de chaussures, Euro Shoe s’est également lancée dans le secteur du bricolage en s’associant à la chaîne Brico via un système de franchise. Elle a expérimenté d’autres domaines tels que la distribution textile avec la marque Mexx et la vente de jouets. Cependant, la réalité économique conjuguée à des performances décevantes ont amené la famille à faire appel à une gestion managériale externe. Cela a été marqué par la nomination de Kurt Moons, ancien PDG de Brantano, Santana et du Eddy Merckx Group, comme le premier PDG non issu de la famille.

La transition managériale a coïncidé avec une période de turbulences économiques exacerbées par la crise de l’internet, affectant la distribution. Face à ces enjeux, la société a subi des pertes significatives, s’élevant jusqu’à 10 millions d’euros en 2017. En conséquence, une restructuration a été initiée avec Elise Vanaudenhove reprenant la direction et la fermeture de 60 magasins. La nouvelle stratégie a vu la transition de Shoe Post en Bristol et une stabilisation financière aidée par les bénéfices du groupe immobilier Vana Real Estate.

La structure de contrôle de l’entreprise repose sur deux fondations qui sont gouvernées par 23 membres de la famille Vanaudenhove. Malgré d’éventuelles rumeurs de vente, la famille reste aux commandes. L’année marquée par la pandémie en 2020 a aussi été difficile, avec un déficit de 15 millions d’euros, témoignant des défis persistants du secteur et la Famille Vanaudenhove a un patrimone estimé à plu de 54 Millions d’euros.

A lire également