Cuve de bière de la société de Jan Toye
| | | |

Jan Toye: Un Patrimoine de 351M€ entre Brasseries Héritées et Engagement Social Profond

Jan Toye

Avec une estimation du patrimoine à 351 millions d’euros, la société Diepensteyn, anciennement connue sous le nom de Brouwerij Palm et Brouwerij Rodenbach, gère désormais un office familial situé à Londerzeel. Le portefeuille de la société est en croissance et se situe actuellement au TOP 80 des belges les plus riches de Belgique. Initiée par Fred Van Roy et reprise par son neveu Jan Toye, la brasserie est célèbre pour sa bière Palm et l’acquisition de brasseries spécialisées telles que Rodenbach et Boon.

Cependant, malgré sa réputation, la brasserie a du mal à maintenir sa part de marché, avec une perte d’exploitation persistante au cours des dernières années. Toye, également passionné par l’élevage de chevaux de trait brabançon, a cédé 60 % de Palm à la brasserie néerlandaise Bavaria appartenant à la famille Swinkels en 2016, et en 2021, la famille néerlandaise a pris le contrôle total du groupe Palm, à l’exception de la brasserie geuze Boon qui reste la propriété de la famille Toye.

Les brasseries ne représentent que 15 % des actifs de Toye, qui tire principalement ses bénéfices d’investissements en private equity et via des fonds de Bencis. Ces derniers possèdent une part dans des spécialistes des matériaux de construction, tels qu’Etex et Aliaxis, ainsi que dans Belfima (AvH). Jan Toye a subi une perte significative de près de 100 millions d’euros avec la chute de Fortis, où il était l’un des principaux actionnaires. Plus récemment, il a tenté de redresser la marque de cycles Eddy Merckx, pour surmonter des pertes d’exploitation.

En réaction au suicide de son fils surdoué en 2004, Jan Toye a créé la fondation GaVoorGeluk qui soutient la recherche sur la prévention de la dépression et du suicide. Finançant également une chaire à l’Université catholique de Louvain, elle se concentre sur les enjeux de la douance et le bien-être des jeunes.

L’année 2016 a marqué une période de désinvestissement pour la famille Toye, avec la vente de la difficilement rentable marque de vélos Eddy Merckx et 60 % de Brouwerij Palm à Bavaria. Cette transaction a généré un profit exceptionnel de 17 millions d’euros pour Toye. La vente complète en 2021 a rapporté un bénéfice supplémentaire de 52 millions d’euros. L’année suivante, le patrimoine immobilier de la brasserie a également été transféré à Swinkels.

Activités Passées et Présentes:

  • Bières et Marques:
    • Palm Belgian Craft Brewers
    • Rodenbach
    • Boon
  • Partenariats et Ventes:
    • Joint-venture avec Royal Swinkels Family Brewers
  • Autres Intérêts:
    • Private equity
    • Fonds d’investissement Bencis

Engagements Sociaux:

  • Fondation GaVoorGeluk: prévention de la dépression et du suicide chez les jeunes
  • Financement d’une chaire universitaire consacrée à la surdouance

Biens Immobiliers:

  • Transfert du patrimoine immobilier à la famille Swinkels en 2022

La gestion prudente de son portfolio diversifié témoigne de la capacité de résilience de Jan Toye face aux turbulences du marché et de son engagement envers la société à travers la fondation GaVoorGeluk.

A lire également