entreprise chimique de la famille Jan de Clerck
| | | |

Jan De Clerck : Stratège de Domo avec une Fortune de 850M€ et Expansion Industrielle

Jan De Clerck

Jan De Clerck, propriétaire du groupe Domo, représente la génération suivante dans la lignée entrepreneuriale établie par son père, Roger De Clerck, fondateur de Beaulieu. Au cœur de ses activités, Domo Chemicals s’affirme comme un acteur majeur dans la production de fils techniques, essentiels à l’industrie du tapis en Allemagne et en Belgique. La cession de Domo Floorcoverings au groupe Balta a marqué un virage stratégique, conférant à Domo Chemicals une position prépondérante au sein du groupe, complétée par des investissements dans l’immobilier et le capital-investissement avec une fortune à plus de 850 Millions d’euros.

Malgré un héritage industriel précieux attribué par Roger De Clerck à son fils, la relation entre Jan et son père s’est teintée de dissonances, notamment suite à une amende significative versée par Jan aux services fiscaux belges. Passionné par les voyages, la chasse, et les chevaux, Jan mène des expéditions cynégétiques à travers le monde, ciblant le gibier majeur.

L’épisode douloureux de l’enlèvement d’Anthony De Clerck, fils de Jan, sur le chemin de l’école, reste gravé dans les mémoires. La libération a suivi une période de captivité de 32 jours, après le paiement d’une rançon substantielle. L’événement a abouti à la capture et à la condamnation des ravisseurs.

Jan De Clerck, aujourd’hui consacré à sa retraite, a témoigné de l’influence persistante de la famille dans l’actualité et l’esprit public. Anthony, actif en Espagne dans le secteur immobilier, s’est illustré par son mariage avec Cynthia Botton Jiménez. Quant à Gregory De Clerck, il est perçu comme un gestionnaire posé et judicieux, en contraste avec le tempérament ardent d’Anthony, qui rappelle celui de leur grand-père.

Jan De Clerck Jr, un autre membre de la fratrie, est actif dans l’immobilier via le groupe familial Alinso, mettant en évidence la stratégie de diversification des investissements de la famille De Clerck, s’éloignant progressivement du textile et de la chimie.

Dans une manœuvre notable, le géant chimique Solvay et le groupe allemand BASF ont cédé leur branche polyamide à Domo Chemicals en 2019, propulsant le chiffre d’affaires de cette dernière de 900 millions à 1,6 milliard d’euros, consolidation que Jan a soutenue par un investissement de 300 millions d’euros. Cette expansion traduit une ambition et un dynamisme inchangés dans la sphère industrielle, malgré l’orientation progressive vers d’autres secteurs et la fortune de Jan de Clerck proche du Milliard d’euro.

A lire également