Techniciens de production en action, une scène courante dans la carrière de Wouter Vandenhaute chez Woestijnvis.
| | |

Wouter Vandenhaute et Erik Watte: Le Virage Médiatique d’un Magnat

Wouter Vandenhaute et Erik Watte

Wouter Vandenhaute, connu pour son implication dans le domaine de la production télévisuelle, a fondé la société reconnue Woestijnvis, ayant son siège à Louvain. Sa fortune est estimée à plus de 11 millions d’euros, mais a connu une tendance à la baisse, le plaçant à la 682e position des personnalités riches. Issu d’une lignée de journalistes avec son grand-père Louis Kiebooms à la tête de la rédaction de la Gazet van Antwerpen pendant plus d’une décennie, Vandenhaute est diplômé en éducation physique de l’Université Catholique de Louvain.

Sa carrière journalistique a débuté chez Humo, puis à De Morgen, et ultimement à la BRT, où il a travaillé avec des figures influentes du journalisme sportif. Il est devenu célèbre comme co-présentateur d’une émission de divertissement avec Marc Uytterhoeven. En 1997, Vandenhaute, avec Jan Huyse et Erik Watté, fonde Woestijnvis qui deviendra un acteur majeur dans la production d’émissions de télévision en Flandres, telles que « Man bijt hond », « De Mol » et « Alles Kan Beter ». Woestijnvis a été récompensé pour son excellence par le prestigieux prix de la Rose d’or de Montreux pour « De Mol ».

L’entreprise a traversé diverses phases, comme sa collaboration avec la Vlaamse Uitgeversmaatschappij et l’édition du magazine Bonanza, qui a été de courte durée. Après la fin de l’exclusivité avec la VRT, Vandenhaute a réorienté ses activités, rachetant des parts dans des magazines et des chaînes de télévision, dont Vier et Vijf.

Passionné de cyclisme, Vandenhaute a acquis d’importants événements cyclistes flamands, les regroupant sous Flanders Classics. Il a également investi dans le football en devenant président du club Anderlecht, avec Vincent Kompany participant au financement du club.

En 2018, Vandenhaute et Watté se retirent de leur position de propriété dans De Vijver Media, cédant leurs parts à Telenet, ce qui diminue significativement leur fortune et influence dans le secteur des médias avec plus de 10 millions d’euros de fortune. Malgré les défis, Vandenhaute reste un président actif dans le domaine sportif et médiatique en Belgique.

A lire également