| | |

Alexandre Van Damme : Profil d’un investisseur discret et puissant

Alexandre Van Damme

Alexandre Van Damme est issu d’une génération où la prudence financière était une nécessité héritée des temps difficiles d’après-guerre. Son grand-père, Albert Van Damme, a fait preuve d’une gestion économique rigoureuse lorsqu’il dirigeait la brasserie Piedboeuf, rendue célèbre par la bière Jupiler. À l’époque, la récupération de crayons usés et l’usage optimal du papier témoignaient de cette rigueur.

La rencontre entre Albert Van Damme et Eugénie Piedboeuf, fille du propriétaire de la brasserie familiale éponyme à Liège, a entraîné Van Damme dans l’univers brassicole. Leur union a marqué le début d’une ère florissante pour Piedboeuf, avec Van Damme à sa tête dès 1920. Par la suite, il s’est illustré par des acquisitions stratégiques et a été un précurseur dans la fusion avec la brasserie produisant la Stella Artois, autre pilier de la bière belge.

Interbrew et la succession d’Albert Van Damme:

  • Après maintes stratégies d’acquisition et de développement, la fusion des deux géants a donné naissance à Interbrew, où les parts de la famille Van Damme étaient initialement minoritaires.
  • Alexandre Van Damme a bénéficié du soutien de son grand-père Albert pour devenir l’actionnaire principal d’Interbrew.
  • Suite au décès successif de son père et de son grand-père, Alexandre Van Damme a consolidé sa position au sein de l’entreprise à seulement 33 ans.

Alexandre Van Damme a joué un rôle clé dans les opérations majeures d’Interbrew, notamment l’acquisition du brasseur canadien Labatt. Malgré une déficience visuelle depuis l’enfance, il a démontré une capacité visionnaire similaire à celle de son grand-père, ce qui a permis à Interbrew de se transformer en AB InBev, un mastodonte du marché brassicole mondial.

Alexandre Van Damme - un investisseur discret et puissant

L’introduction en bourse d’AB InBev en 2004 a considérablement accru la valeur de l’entreprise, faisant d’Alexandre Van Damme et de ses coactionnaires – les familles de Spoelberch et de Mévius – des figures prééminentes de l’industrie. Alexandre Van Damme, homme reconnu pour sa discrétion et son pragmatisme dans les affaires, a été désigné comme l’individu le plus fortuné de Belgique et a maintenu cette position pendant 13 ans, jusqu’à l’arrivée de la crise de 2020 liée au coronavirus.

Implication dans d’autres domaines:

  • Alexandre Van Damme s’est diversifié dans d’autres secteurs alimentaires tels que Kraft Heinz et Douwe Egberts.
  • Son investissement ne se limite pas au domaine de la bière ; il participe également au marché immobilier et s’implique dans des batailles judiciaires pour défendre ses intérêts.

En 2007, il est reconnu comme le plus gros actionnaire individuel d’AB InBev. Cependant, la pandémie de 2020 a eu des répercussions sévères sur le marché de la bière, ébranlant la position boursière d’AB InBev et par conséquent, reléguant Van Damme au second rang derrière Eric Wittouck en termes de fortune. Tous deux, belges influents et anoblis par le roi, illustrent la dynamique des fortunes entre le sucre et la bière, Wittouck ayant ses intérêts dans la Tiense Suiker et résidant à Monaco.

Le parcours d’Alexandre Van Damme illustre parfaitement la transformation d’une entreprise familiale en une puissance internationale de la bière, tout en témoignant d’une aptitude à traverser et à s’adapter à des époques économiques mouvementées et avec une fortune estimé à plus de 10.5 milliards d’euro.

A lire également