Le logo rouge et jaune de Studio 100, reflet de l'empire du divertissement jeunesse fondé par Hans Bourlon et Gert Verhulst.
| |

Hans Bourlon et Gert Verhulst: 5 Millions de Raisons du Succès de Studio 100 dans le Divertissement Jeunesse

Hans Bourlon et Gert Verhulst

Lancée en 1996 par Hans Bourlon, Gert Verhulst et Danny Verbiest, la société Studio 100 a rapidement évolué pour devenir un acteur majeur du divertissement destiné aux enfants et adolescents. Les séries emblématiques telles que « Samson & Gert », « K3 » et « Mega Mindy » figurent parmi ses productions les plus célèbres. Cette entreprise belge s’est également diversifiée à travers l’acquisition de franchises allemandes populaire comme « Maya l’abeille ».

Divisions clés de Studio 100 :

  • Productions télévisuelles : Leurs programmes se diffusent sur des canaux tels que VRT, VTM et Nickelodeon ainsi que sur leur propre réseau, Studio100.tv.

  • Parcs Thématiques : Studio 100 détient plusieurs parcs à thème, notamment Plopsaland, Plopsaqua et des installations en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne.

  • Médias et spectacles : La société produit en moyenne 2 à 3 films par an avec un grand succès au box-office.

Logo orange vif de Nickelodeon, plateforme de diffusion des séries à succès de Studio 100.

L’influence de Studio 100 s’étend bien au-delà des frontières européennes, atteignant le marché américain avec des programmes comme « House of Anubis », diffusé en primetime dans près de cent millions de foyers aux États-Unis.

Faits marquants financiers :

  • Ventes d’albums : Plus de 5 millions d’albums vendus dans le Benelux.

  • Transitions stratégiques : En 2020, Hans Bourlon et Gert Verhulst réduisent leur participation dans Studio 100 de 33 % à 25 %.

Des investisseurs tels que Vic Swerts et Frank Donck ont renforcé la stabilité financière de Studio 100 en investissant respectivement 85 et 40 millions d’euros pour des parts de la société.

Défis et critiques :

Studio 100 a traversé des épreuves comme la pandémie de 2020 qui a entraîné un arrêt des activités et généré des pertes significatives. La société a aussi été au centre d’enquêtes fiscales, aujourd’hui clôturées, et fait face régulièrement à des critiques pour son approche commerciale du divertissement pour enfants. Cependant, les dirigeants de la société maintiennent un dialogue ouvert sur le rôle et l’influence de leurs offres de divertissement, affirmant être prêts à changer de cap si nécessaire pour le bien-être des jeunes téléspectateurs.

Le groupe de musique K3, une franchise populaire de Studio 100, évoquant l'impact culturel de Hans Bourlon et Gert Verhulst.

Suivant une évolution stratégique et financière affirmée, Studio 100 continue de prospérer tout en restant fidèle à sa mission de divertissement familial, forgeant sa réputation en tant que géant du divertissement en Belgique et au-delà et avec une fortune à plus de 280 Millions d’euro.

A lire également